Compte-rendu de l'AG de l'UFR LLFL du 26 mars

Publié le par Michel Magnien

La dernière AG de l'UFR s'est donc tenue ce matin, jeudi 26 mars, de 10 h. 05 à 12 h. en salle 410.
53 collègues étaient présents ou représentés.
M. Magnien a ouvert la séance en évoquant la situation à l'intérieur de l'établissement (la dernière AG commune aux enseignants et aux étudiants du mardi 24 a voté le blocage de Censier jusqu'au mardi 31au matin, date de la prochaine AG commune), en rappelant surtout les résultats assez minces à ses yeux du CTPU du mardi 24, comité de la tenue duquel nous espérions tous des avancées.
A la suggestion de la majorité, M. Magnien propose ensuite que les collègues qui le souhaitent livrent leur analyse de la situation et fassent leur bilan du rapport de force. Après un heure trente d'échanges contrastés (les uns jugeant les avancées suffisantes pour qu'on puisse envisager de reprendre les enseignements et "sauver " le semestre tout en restant mobilisés, les autres jugeant que les avancées étaient trop faibles pour changer nos modalités d'action), M. Magnien propose de passer au vote.
Trois motions sont alors rédigées :

- Motion 1 -
L'UFR LLFL réunie en Assemblée générale ce jeudi 26 mars s'inquiète de la situation extrêmement grave où se trouvent aujourd'hui les universités du fait de l'irresponsabilité gouvernementale.
Elle prend acte des déclarations de Mme V. Pécresse devant l'Assemblée nationale, le 25 mars, faisant apparaître des avancées sur le projet de décret réformant le statut d'enseignant-chercheur.
Elle déplore l'absence d'avancées significatives sur le dossier de la "mastérisation" des concours de recrutement des professeurs, que les dernières propositions de X. Darcos ont rendu encore plus confus.
Elle regrette également l'absence de concertation autour du projet de "Contrat doctoral" et le refus de restituer les postes supprimés.

Cette motion a été approuvée par l'AG. à l'unanimité des présents et représentés.

- Motion 2 -
En conséquence, l'UFR LLFL réunie en Assemblée générale ce jeudi 26 mars vote la poursuite du mouvement de grève des enseignements jusqu'à la prochaine AG., fixée au mardi 31 mars à 15 heures.

Cette motion a été votée par l'AG. par 34 voix pour, 15 voix contre et 4 abstentions

- Motion 3 -
L'UFR LLFL réunie en Assemblée générale ce jeudi 26 mars demande la levée du blocage de Censier et souhaite que toute fermeture administrative du bâtiment soit évitée.

Cette motion a été approuvée par l'AG. par 32 voix pour, 13 voix contre et 8 abstentions


En conséquence, M. Magnien convoque les collègues à la prochaine AG. qui se tiendra le

Mardi 31 mars de 15 h. à 17 h. soit en salle 410, soit en salle 437

Publié dans Actualités Paris 3

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article