Communiqué de la présidence de Paris 3

Publié le par Présidence Paris 3

Le Conseil des Etudes et de la Vie Universitaire de l'université Sorbonne-Nouvelle - Paris 3, réuni le 25 mars, a voté à l'unanimité une série de dispositions relatives à la validation du semestre en cours.
  • Les épreuves de fin de deuxième semestre 2008-2009 auront lieu la dernière semaine de mai, dans les créneaux habituels des partiels terminaux de contrôle continu. Cette session inclut le partiel terminal et l'examen final.
  • Chaque épreuve, ainsi que celle du rattrapage du second semestre, se déroulera sur la base de contenus adaptés, correspondant aux enseignements dispensés après les mouvements actuels de grève à Paris 3.
  • L'ensemble des étudiants, inscrits au contrôle continu comme à l'examen final, sera invité à se présenter à cette épreuve. L'étudiant composera sur papier anonyme et l'émargement sera obligatoire.
  • Si l'étudiant n'a qu'une seule note, il est réputé basculer en examen final. Cette note devient la note finale.
  • Si l'étudiant a d'autres notes de contrôle continu, la meilleure solution, de la note finale ou de la moyenne de l'ensemble des notes, lui est attribuée.
  • En cas de différend, les étudiants peuvent s'adresser au président du jury compétent, voire à la vice-présidence du CEVU.
  • Ces dispositions valent en l'état actuel de la situation. Le dispositif pourra faire l'objet d'une réévaluation en fonction de l'évolution de la situation.
Ces dispositions, qui seront présentées au Conseil d'administration du 3 avril, fixent des règles et des cadres clairs pour l'ensemble des composantes de notre université et assurent qu'aucun étudiant, ayant participé ou non au mouvement, ne sera pénalisé.
Les inquiétudes qui pouvaient exister à ce sujet n'ont donc plus de raison d'être. S'il est possible de comprendre que ces inquiétudes se soient exprimées, certaines limites ne doivent pas être franchies. Il est indispensable que le blocage du centre Censier soit levé au plus vite. J'ai fait le choix de ne pas recourir jusqu'à présent à la fermeture administrative (à laquelle je n'aurai recours que si les circonstances l'imposent) afin de ne pas interrompre les activités multiples qui se déroulent au sein de notre université. Je rappelle en effet que, en dépit du contexte actuel, de nombreux chantiers, relatifs à la formation, à la recherche, aux bibliothèques, à l'amélioration des structures et de la vie de notre université, sont ouverts et progressent.
La période actuelle est difficile, et il n'est pas aisé de trouver l'équilibre entre la solidarité vis- à-vis des inquiétudes et des exigences qui s'expriment, et la nécessité d'assurer la continuité de notre mission. Mais je m'en porte garante et continuerai à agir en ce sens.

Publié dans Actualités Paris 3

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article