Motions du Conseil d'Ecole de l'IUFM de Paris

Publié le par Sylvie Plane

Le Conseil d'École de l'IUFM de Paris vient de voter à l'unanimité, moins
les 5 voix des représentants du rectorat qui n'ont pas pris part au vote, 3
motions.

Motion 1
Alors que des assurances ont été données aux directeurs d'IUFM et aux
représentants syndicaux qui s'étaient adressés au ministre de l'éducation
nationale pour lui demander que les formateurs associés puissent continuer à
exercer en 2009-2010 leurs tâches de formation dans les IUFM dans les mêmes
conditions que cette année, il vient d'être annoncé que ces dispositions ne
seront pas reconduites dans l'académie de Paris.
Outre la manière brutale dont cette suppression intervient et l'incorrection
qu'elle manifeste envers les formateurs concernés qui n'ont été prévenus que
très tardivement, cette mesure prive l'IUFM des moyens d'assurer
convenablement les missions qui lui sont confiées.
Le conseil d'école de l'IUFM de Paris, école interne de l'Université Paris
IV-Sorbonne réuni le 9 juin demande solennellement le renouvellement des
décharges accordées aux formateurs associés pour l'année 2009-2010.

Motion 2
Le conseil d'école de l'IUFM de Paris, école interne de l'Université Paris
IV-Sorbonne réuni le 9 juin en session plénière demande solennellement que
les lauréats des concours 2010 bénéficient, comme les promotions qui les ont
précédées et qui ont suivi les mêmes cursus, d'une formation en alternance
organisée selon les mêmes dispositions, c'est-à-dire comportant 1/3 de
l'année en responsabilité et 2/3 consacrés à leur formation et leur travail
personnel.

Motion 3
Alors que le ministère de l'éducation nationale cherche à imposer ses
projets de décrets, contre l'avis unanime de la CPU, la CDIUFM, la CDUS, la
CDULL et d'organisations syndicales, le 5 juin, le ministère de
l'enseignement supérieur et de la recherche a anticipé sur leur publication.
Il adressé aux présidents d'universités et aux recteurs une note de service
qui les engage à commencer la mise en œuvre de la réforme de la formation
des maîtres par la délivrance d'équivalences de M1 et de M2 aux candidats et
lauréats des concours de recrutement de 2010.
Le conseil d'école de l'IUFM de Paris, école interne de l'Université Paris
IV-Sorbonne réuni le 9 juin proteste contre cette procédure qui constitue un
coup de force en entamant la mise en œuvre d'une réforme qui n'a pas encore
d'existence légale et en témoignant du fait que les travaux de la commission
Marois-Filâtre, tout comme les avis des responsables de formation, sont
ouvertement considérés comme ne pouvant avoir d'influence sur des décisions
les concernant.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article