Deux déclarations de la CPU

Publié le par CPU

21 Janvier 2010



 


 

Position de la CPU sur les nouveaux enseignants



 






La CPU s’inquiète des rumeurs selon lesquelles des néotitulaires de l’année 2009 2010 pourraient être placés à la rentrée 2010 à temps plein dans les classes, leur tiers temps de formation continue n’intervenant qu’au second trimestre.

 

La CPU espère qu’il ne s’agit que de rumeurs infondées et demande au MEN et au MESR de rassurer conjointement les présidents d’université, les enseignants et les futurs professeurs

 

 

 

 

21 JANVIER 2010


 

Position de la CPU sur la mastérisation

 


 


 

La CPU a une position claire sur la mastérisation, maintes fois exprimée. Lors de sa dernière assemblée plénière, le 17 décembre 2009, la CPU a réaffirmé combien les choix opérés par les ministères sur le calendrier des concours, la conception de la formation des enseignants et les stages n’étaient pas compatibles avec les objectifs visés.

 

En publiant la circulaire du 23 décembre sur les cursus de master malgré les fortes réserves ou oppositions des communautés universitaires et scientifiques, le gouvernement a fait des choix lourds de conséquences qu’il devra assumer.

 

Responsables devant leurs étudiants et devant le monde éducatif, les universités maintiennent leur ambition : offrir des cursus de qualité, proposer des voies d’accès diversifiées vers les métiers de l’enseignement avec des modèles de formation adaptés, permettre à tous de préparer et de réussir le master et le concours. Aujourd’hui, elles se retrouvent devant une réforme incohérente et peu conforme aux ambitions affichées et elles ne sauraient se résigner à cette situation. C’est pourquoi la CPU maintient avec force les propositions formulées depuis juillet 2009 qu’elle continuera à défendre auprès des ministres pour une autre réforme.

 

Dans la situation actuelle, les universités réaffirment leur volonté de définir collectivement, à partir des réflexions déjà engagées, un modèle de formation des maîtres réellement amélioré et novateur. C’est pourquoi la CPU considère que les cursus de formation permettant aux étudiants de préparer les futurs concours de l’enseignement devront respecter dans toute la mesure du possible les principes affirmés pour la qualité de ces formations et l’intérêt des étudiants.

 

 

 

 





Texte adopté par l’assemblée plénière de la CPU à l’unanimité moins une abstention

 

















Texte adopté par à l’unanimité par l’assemblée plénière de la CPU



Publié dans Actualités nationales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article